Planification Familiale au Burkina Faso
Recherche

Institutions Governementales

Retour vers Organisations de PF

Direction Générale de la Santé de la Famille (DGSF)


Dr. Amédée Prosper DGIGUEMDE
Directeur général

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 70 23 19 31
Email: daprosper@yahoo.fr

La Direction Générale de la Santé de la Famille (DGSF) a été créée par décret ministériel nº 2011-156/PRES/PM/MS le 24 mars 2011 pour superviser et coordonner les activités de la Direction de Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME), la Direction de la Santé des Adolescents, des Jeunes et des Personnes Âgées (DASPAJ), la Direction de Prévention par la Vaccination (DPV) et la Direction de Nutrition (DN). La Direction Générale de la Santé de la Famille est chargée de concevoir, développer et mettre en œuvre les programmes de santé pour les groupes vulnérables en accord avec la politique de santé nationale définie par le gouvernement. Elle doit également promouvoir l’approche du genre au sein du Ministère de la Santé, coordonner et faire le suivi de la mise en œuvre de programmes de santé spécifiques, coordonner la lutte anti-tabac et les actions contre l’abus d’alcool.

Dans le domaine spécifique de la planification familiale, la DGSF a mis en place la surveillance hebdomadaire des produits de santé de la reproduction y compris les contraceptifs. Elle effectue des sorties conjointes avec les Directions techniques pour le suivi des activités notamment la planification familiale. La DGSF assure la coordination du comité de pilotage du plan stratégique de sécurisation des produits SR. La DGSF est financée par le budget national et l’UNFPA.

Direction Générale des Études et des Statistiques Sectorielles (DGESS) (DGISS)


Dr. Silvain Dicama SEGIMA
Directeur général

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 70 35 46 16
Email: boureimao2001@yahoo.fr

La Direction Générale des Études et des Statistiques Sectorielles (DGESS) faisait initialement partie de la Direction des Données et des Statistiques, mais après le remaniement du Ministère de la Santé en 2011, cette direction a été érigée au rang de Direction Générale, avec à sa tête un Directeur Général. La DGESS est chargée de concevoir, développer, mettre en œuvre et évaluer le plan de développement du système d’information de santé national. Elle doit également coordonner les systèmes d’information de la Direction Générale et les bases de données du Ministère de la Santé, tout en assurant le développement et l’administration des bases de données du système de statistiques de santé. La Direction est également chargée d’apporter un soutien à la collecte de données, promouvoir la recherche au sein du Ministère de la Santé, assurer la diffusion de l’information et publier des statistiques annuelles, les Comptes Nationaux de Santé, le tableau de bord de santé et le Bulletin d’épidémiologie et de statistiques sanitaires. La DGESS comprend un Secrétariat, un Service Administratif et Financier (SAF), et un Service d’Études, de Planification, de Suivi & Évaluation (SEPS). Ce dernier est chargé d’analyser les registres de santé, de réunir toutes les données sur les programmes de santé et de développer, suivre et évaluer les plans d’action des différentes Directions du Ministère de la Santé. SEPS doit également identifier les besoins de formation du personnel et maintenir des indicateurs permettant d’évaluer la Stratégie de Croissance Accélérée et de Développement Durable du gouvernement, ainsi que le Plan National de Développement Sanitaire.

La DGESS est chargée de la collecte des données au niveau des services de santé, dans le domaine spécifique de la PF, les districts transmettent trimestriellement les rapports d’activités de planification familiale à la Direction régionale de la santé, qui à son tour transmet la synthèse régionale et envoie à la DGESS.

A la fin de l’année, la DGESS renseigne sur le taux d’utilisation des produits contraceptifs, les taux de rupture et le couple-année de protection. La prévalence contraceptive se calcule à travers l’enquête démographique de santé chaque cinq ans en collaboration avec l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD).

Direction de la Santé des Adolescents, des Jeunes et des Personnes Âgées (DASPAJ)


Dr. NARE Narcisse
Directeur

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 70 34 56 26
Email: nnarcisse2001@yahoo.fr

Bien avant, le programme santé des jeunes et des personnes âgées était logé au sein de la Direction de la santé de la Famille et ensuite le Ministère de la Santé a établi la Direction de la Santé des Adolescents, des Jeunes et des Personnes âgées (DASPAJ) par décret nº 2011-156/PRES/PM/MS le 24 mars 2011, en la plaçant sous la tutelle de la Direction Générale de la Santé de la Famille (DGSF). La DASPAJ est chargée de concevoir, planifier, coordonner et faire le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre de programmes de santé pour les adolescents, les jeunes et les personnes âgées, tout en coordonnant la lutte anti-tabac et les activités contre l’abus d’alcool. Elle apporte un soutien aux structures décentralisées dans la mise en œuvre de programmes de santé pour les adolescents, les jeunes et les personnes âgées. La DASPAJ comprend un Service de la Santé des Jeunes et des Adolescents, et un autre pour la Santé des Personnes Âgées. Le Service de Santé des Adolescents et des Jeunes met en place des stratégies de santé prioritaires, telles que la lutte anti-tabac et des activités contre l’abus d’alcool, et tout formant le personnel en charge d’adolescents. Il coordonne également des interventions auprès de partenaires pour améliorer la santé des adolescents et des jeunes. En effet, la Direction en collaboration avec les districts sanitaires a formé des prestataires en approche jeune pour jeune, la formation des prestataires en PF se fait par la DSME en collaboration avec les districts sinon la DASPAJ ne forme pas les prestataires en PF. Cela s’explique par le fait qu’elle n’a pas encore élaboreé le Plan stratégique santé des jeunes. Le Service de Santé des Personnes Âgées met en place des stratégies de santé prioritaires et forme le personnel travaillant avec des personnes âgées.

Il coordonne également des interventions auprès des partenaires et participe à la définition de la politique publique de santé des personnes âgées. L’UNICEF, l’UNFPA et l’AFD sont partenaires de la DASPAJ et financent ses activités.

Direction de la Sante de la Famille (DSF)


Dr. SANON Djénéba
Directrice

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 70 23 58 33
Email: djenebasa@yahoo.fr

En septembre 1984, la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME) a été créée pour promouvoir la Santé de la Mère et de l’Enfant, un des objectifs prioritaires contenu dans le Discours d’Orientation Politique du 2 Octobre 1983. La DSME est devenu la Direction de la Santé de la Famille (DSF) en 1989 avec l’intégration de la planification familiale. Le 24 mars 2011, la Direction de la Santé de la Famille (DSF) devient la Direction de la Santé de la Mère et de l’Enfant (DSME) créée par décret ministériel nº 2011-156/PRES/PM/MS, en remplacement de la Direction de la Santé de la Famille et sous la tutelle de la nouvelle Direction Générale de la Santé de la Famille (DGSF). La DSME est devenu Direction de la Santé de la Famille (DSF) un deuxième fois en Mai 2013, toujours sous la tutelle du DGSF. La DSF est chargée principalement de concevoir, planifier, coordonner et faire le suivi et l’évaluation des programmes de santé reproductive, de santé de la mère, de l’enfant et du couple. Les interventions de la DSF sont mises en œuvre au travers des Stratégies de Maternité à Moindre Risque (MMR), Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant (PCIME), Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) et de Planification Familiale. La DSF comprend un Secrétariat, un Service de la Bibliothèque et de la Documentation, et un Service Administratif et Financier (SAF). Elle regroupe également un Service de Santé de l’Enfant, un Bureau de Planification, Suivi & Évaluation et de la Recherche et un Service de Santé de la Femme et de l’Homme composé d’un Bureau de Maternité à Moindre Risque, un Bureau de Planification Familiale, un Bureau de Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH et un Bureau de Santé des Personnes Âgées.

La Direction diffuse également des documents techniques destinés aux services de santé de la mère et de l’enfant, et apporte un soutien aux structures décentralisées qui mettent en place des activités visant à réduire la mortalité maternelle et infantile. La DSF a un Plan de Sécurisation des Produits de Santé de la Reproduction (2009-2015), ajusté avec le Plan de relance (2013-2015). Les partenaires de la DSME incluent la Banque Mondiale, l’OMS, le PADS, le gouvernement taiwanais, l’UNFPA, l’UNICEF, l’USAID, le PMNCH et l’OOAS.

Dans le domaine spécifique de la planification familiale, les actions de la DSF se focalisent sur les domaines suivants:

La Direction de l’Hygiène Publique et de l’Éducation pour la Santé (DHPES)


Mme SOME Diana
Directrice

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 76 60 70 69 / 74 32 15 29
Email: somediane@hotmail.com

La Direction de l’Hygiène Publique et de l’Éducation pour la Santé (DHPES) a été créée le 24 mars 2011 par décret ministériel nº 2011-156/PRES/PM/MS et constitue l’une des quatre Directions centrales sous la tutelle de la Direction Générale de la Protection Sanitaire (DGPS). La DHPES est chargée de concevoir, mettre en œuvre et faire le suivi et l’évaluation de l’information, l’éducation et la communication sur la santé publique, tout en développant des stratégies visant à améliorer la santé et développer les standards environnementaux et de nutrition. La DHPES comprend un Service Administratif et Financier (SAF), un Service d’Éducation pour la Santé (SAF), un Service de Santé Publique et un Service de Production et Documentation. L’UNICEF, l’UNFPA et la FCD sont partenaires de la DHPES.

Pour les activités de PF, elle cible l’augmentation de la demande des services de planification familiale à travers le renforcement des connaissances des groupes spécifiques (jeunes, femmes, hommes, travailleuses de sexe, et corps habillés) et de la population générale, de la participation des leaders administratifs, coutumiers, religieux et associatifs, et des capacités des acteurs de la société civile, des structures déconcentrées de l’état. Le Direction aussi cible à réduire d’au moins 5 points le niveau actuel des facteurs influençant la non-utilisation des services SR dans l’utilisation des services.

La Direction de Politique de la Population (DPP)


Félicité BASSOLE
Chef de Département Communication-Plaidoyer SPI / CONAPO

Adresse:01 BP 6464 Ouagadougou 61
Numéro de téléphone: 50 32 60 30/70 23 84 05
Email: felicite_bassole@yahoo.fr

La Direction de Politique de la Population (DPP), anciennement le Secrétariat Permanent du Conseil National de la Population (SP / CONAPO), a été rebaptisé le 10 Août 2012. SP / CONAPO, maintenant DPP, a été créé par décret ministériel (nombre 83-0104/CSP/PRES/PL) le 18 Février 1983, avec la mission d'assurer la mise en œuvre des politiques nationales de population (Politique nationale de population PNP) programmes de population et (Programme d'Actions en matière de population - PAP). La Direction de Politique de la Population (DPP) est également responsable de la mobilisation de fonds pour financer les programmes de population à travers le plaidoyer et la conduite d'un suivi et d'évaluation des stratégies basées sur la population et les programmes.

Le DPP fonctionne pour mener un plaidoyer auprès des hauts responsables gouvernementaux et les autorités et les autorités religieuses à promouvoir la planification familiale et bénéficie de l'appui technique et financier de l'UNFPA et de la Direction de la Mère et de l'enfant (DSME). Dans le cadre du 2012 Programme d'Action de la population III (PAP III), Direction de la Politique de la population compte actuellement 45 activités dans la promotion de la santé reproductive et la planification familiale et les objectifs de ces activités comprennent: la sensibilisation à la planification familiale d'au moins 80%, l'amélioration de la qualité des services de santé reproductive dans au moins 75% des établissements de santé, impliquant 50% des hommes dans les programmes de santé reproductive, la promotion de l'allaitement maternel jusqu'à 6 mois chez 60% des mères, et d'élever la connaissance de 50% des jeunes sur le VIH / SIDA.

DPP développé un spot radio et la télévision dans les différentes langues burkinabés qui est diffusé le 11 juillet 2008 quatre à dix fois par an afin d'encourager la population en général, notamment les jeunes, à pratiquer la planification familiale. Sur la Population Mondiale de la Journée en Juillet 2008, le DPP a organisé une grande marche pour repositionner la planification familiale, d'augmenter le budget national pour les contraceptifs, et améliorer la formation des prestataires de services PF. La marche et le mémorandum qui a suivi, en effet ont conduit à une augmentation du budget national pour les contraceptifs. Le 8 Février au 10 juin 2011, le DPP a organisé une conférence internationale intitulée «Population, Développement et Planification familiale en Afrique de l'Ouest francophone: l'urgence d'agir» (Population, développement, planification familiale et en Afrique de l'Ouest francophone: Amélioration urgente) à Ouagadougou, à laquelle ont participé le Président du Burkina Faso, les délégations de huit pays francophones d'Afrique de l'Ouest, plusieurs bailleurs de fonds PF, les chefs religieux et communautaires, des représentants gouvernementaux et des représentants de la société civile impliqués dans la FP. Le DPP a également tenu une conférence en Juillet 2012 pour inciter les musulmans et les imams à accepter la planification familiale.

Direction de la Santé Communautaire (DSC)


Dr. Valéa Dieudonné
Directeur

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 70 26 91 24
Email: ericvalea@yahoo.fr

La Direction de la Santé Communautaire (DSC) est une nouvelle direction créée le 2 février 2011 par décret ministériel nº2011-156/PRES/PM/MS, sous la tutelle du Ministère de la Santé. La DSC est supervisée par la Direction Générale de la Protection Sanitaire (DGPS), qui inclut également la Direction de Décentralisation des Systèmes de Santé (DDSS), la Direction de la Lutte contre la Maladie (DLM), la Direction de l’Hygiène Publique et de l’Éducation pour la Santé (DHPES), et les Directions Régionales de la Santé (DRS). La DSC est chargée de promouvoir les approches contractuelles dans le domaine de la santé communautaire, et de concevoir, planifier, coordonner et assurer le suivi et l’évaluation des interventions de santé communautaire. Elle doit également élaborer la politique publique de santé communautaire, et apporter un soutien au développement des services de santé dans les communautés. L’UNICEF est le principal bailleur de fonds de la DSC pour la mise en œuvre de la politique de santé communautaire du Ministère de la Santé. Les activités techniques du PADS ont été transférées à la DSC.

La DSC supervise la mise en œuvre de la distribution à base communautaire (DBC) des produits contraceptifs, et participe aussi aux rencontres bilan sur la DBC.

La Direction Generale de la Protection Sanitaire (DGPS)


Dr. HIEN Maurice
Directeur général

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Telephone: 70 26 06 71
Email: hienanwer@yahoo.fr

La Direction Générale de la Protection Sanitaire (DGPS) est chargée de concevoir, élaborer et mettre en place des programmes de santé en accord avec la politique de développement sanitaire définie par le gouvernement. Elle doit également coordonner et faire le suivi des programmes de santé, élaborer la politique de santé communautaire et assurer la mise en œuvre de la stratégie de décentralisation des services techniques de santé. La DGPS comprend un Secrétariat, un Service Administratif et Financier (SAF), un Service de Données, Planification, Suivi & Évaluation, des Services Techniques et des Directions Régionales de la Santé (DRS). Les Directions Techniques de la DGPS incluent la Direction de Lutte contre la Maladie (DLM), la Direction de Santé Communautaire (DSC), la Direction de l’Hygiène Publique et de l’Éducation pour la Santé (DHPES) et la Direction de Décentralisation des Systèmes de Santé (DDSS). L’UNICEF et l’OMS sont les partenaires de la DGPS.

La Direction générale de la protection sanitaire à travers les Directions régionales de la santé (DRS) organise souvent des formations sur la planification familiale et appuie aussi la formation des prestataires dans les districts sanitaires. Elles font aussi le plaidoyer auprès des partenaires pour le financement des activités de planification familiale.

École Nationale de Santé Publique (ENSP)


Dr. BONOU Martine
Directeur général

Adresse: 03 BP 7022 Ouaga 03
Numéro de téléphone: 70 23 20 20
Email: ensp@fasonet.bf

L’École Nationale de Santé Publique (ENSP) est une institution de l’État sous la supervision technique du Ministère de la Santé et la gestion financière du Ministère de l’Économie et des Finances. Elle est créée en 1977 et baptisée en 1984 « Docteur Comlan Alfred Auguste QUENUM ». Elle a été érigée en Etablissement Publique à caractère Administratif (EPA) dotée d’une autonomie de gestion en 1987. L’ENSP comprend un Conseil d’Administration, une Direction Générale, une Direction de l’Éducation et de la Formation, une Direction d’Administration et des Finances et une Agence Comptable. Il y a six Directions Techniques situées à Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Koudougou, Fada N’Gourma, Ouahigouya et Tenkodogo, chargées de coordonner les activités et services de formation dans le pays. Le Centre de Formation en Développement Socio-Sanitaire (CFDS) est chargé des formations en niveau basique et supérieur, ainsi que les formations de court terme. Les Directions Régionales de l’ENSP doivent répondre aux besoins de l’éducation décentralisée et améliorer le potentiel des stages de terrain.

Le mission de l’ENSP est de faire la formation de base des personnels de santé non médecins, la formation des infirmiers spécialistes et les formations de courte durée de personnels de santé. Elle gère 23 programmes de formation allant de 01 à 03 ans selon les filières.

Les partenaires de l’ENSP sont : l’UNFPA, Dreux, PADS, Organisation Mondiale de Sante, Bureau International du Travail, Institut Paul Lambin de Bruxelles, JICA, JHPIEGO, Medicus Mundi, la Banque Mondiale et l’UNICEF.

Dans le curriculum de formation de base, l’ENSP dispense des cours sur la planification familiale à l’endroit des (Sages-femmes, infirmiers, accoucheuses) à partir de la deuxième année. Des travaux pratiques sont organisés sur la PF à l’endroit des élèves. Le volume d’heure de formation est de 30h et pour les travaux pratiques 45h.

Haut de Page