Planification Familiale au Burkina Faso
Recherche

Ministères Impliqués dans la Planification Familiale

Retour vers Soutin Politique

Institutions publiques et ministères impliqués dans la planification familiale

L’implication de la Présidence du Faso dans la planification familiale prend en compte la sensibilisation et lutte contre le VIH/Sida et les IST, le développement d’un plan d’action national décennal de lutte contre le VIH/Sida et les IST et l’intégration de la planification familiale du VIH/Sida et IST.

Au niveau du Ministère de l’économie et des finances, il s’agit du financement pour l’achat des produits contraceptifs, la réalisation d’études et recherches sur la Santé de la reproduction, à travers l’Institut national de la statistique et de la démographie et aussi par le biais de la Direction des politiques de population (ex-SP/CONAPO). Au nombre de ces études et recherches, on peut citer les enquêtes démographiques et de santé de 1993, 1998, 2003 et 2003. Parmi les actions du Ministère de l’économie et des finances en faveur de la planification, on note également la mobilisation des ressources, la réalisation d’annuaires statistiques mettant en exergue les différents indicateurs y relatifs, mais surtout l’élaboration d’une politique nationale en matière de population dont la dernière en date a été adoptée en mars 2012. Et dont l’un des objectifs porte sur la réduction des besoins non satisfaits en PF et l’augmentation de la prévalence contraceptive de 1.5 point par an.

Le Ministère de la santé intervient dans le domaine de la planification familiale en ce sens qu’il développe des actions de prévention, de prestations, de suivi et évaluation, et formation. Tout cela à travers la formation des acteurs, la sensibilisation de masse, la mobilisation des ressources et le plaidoyer à l’endroit des leaders d’opinion (coutumiers, religieux, responsables de la société civile, partenaires techniques et financiers, etc.). Pour opérationnaliser tout ce mécanisme, ce ministère a élaboré les documents suivants :

Pour ce qui est des Ministères de l’éducation (Ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et la Ministère des enseignements secondaire supérieur), leurs interventions dans le domaine de la planification familiale se font à travers l’éducation en matière de population; les études et recherches sur la santé de la reproduction, la mise en œuvre du Programme national d’éducation en matière de population et de citoyenneté et surtout sa généralisation dans les l’enseignement primaire et secondaire.

Le Ministère de la promotion de la femme et du genre intervient surtout à travers la sensibilisation, et le plaidoyer pour la mobilisation ressources. Le document de référence de ce Ministère et qui prend en compte la planification familiale est la Politique nationale de promotion de la femme.