Planification Familiale au Burkina Faso
Recherche

Prestation de Service

Retour vers Environnement de l'Offre des Services de PF

Pourcentage des points de prestation de services offrent les contraceptifs suivants en 2012


Méthode Public/gouvernement (N=378) Prive lucrative (N=16) Prive non lucrative/confessionnel (N=7) ONG/Association (N=7)
% qui Offrent % qui avaient en stock le jour de l’enquête % qui Offrent % qui avaient en stock le jour de l’enquête % qui Offrent % qui avaient en stock le jour de l’enquête % qui Offrent % qui avaient en stock le jour de l’enquête
Préservatifs masculin ou féminine 99,2 89,4 81,3 18,8 42,9 14,3 71,4 71,4
Pilules 99,7 98 87,5 50,0 100,0 100,0 100,0 0,0
Injectables 100,0 99 86,7 56,0 100,0 100,0 100,0 0,0
DIU 95,4 83,3 93,3 66,7 66,7 42,9 66,7 100,0
Implants 100,0 98,5 66,7 60,0 83,3 57,1 83,3 100,0
Source: Disponibilité des produits contraceptifs modernes et des produits vitaux de santé maternelle dans les points de prestation de services au Burkina Faso. Rapport 2012. IRSS et UNFPA

Les insuffisances des prestations des services de la santé de la reproduction et de planification familiale


Idéalement, l'offre de services comprend de multiples activités : conseil aux clients sur les différentes options de contraception, bilan de la cliente en se basant sur les critères de classification de l’OMS. En fonction de la méthode choisie, la cliente reçoit un counseling spécifique et des conseils pour le suivi et la conduite à tenir en cas de problèmes.

Offre


  • ruptures de produits contraceptifs
  • besoins non satisfaits élevés
  • l’insuffisance des actions de communication en faveur de l’implication des hommes d’où une faible adhésion de ceux-ci à la PF
  • la faible délégation des tâches notamment au niveau CSPS pour les méthodes de longue durée
  • le faible mise en œuvre de certaines stratégies telles que la stratégie avancée ; l’insuffisance de compétences des prestataires dans la prestation de certaines
  • coût élevé de certaines méthodes telles que le DIU (1000F pour les clientes)
  • difficulté dans la gestion des effets secondaires
  • la faible accessibilité géographique des populations à certaines méthodes
  • Insuffisance de formation continue
  • insuffisance de supervision
  • insuffisance de plateau technique

Demande


  • la faible acceptation des populations de la PF surtout les hommes : une enquête CAP de 2006 montre que d’une manière générale, la participation des hommes et des leaders d’opinion dans les activités de la SR au niveau des ménages, des centres de santé et de la communauté est faible, voire nulle, malgré une assez bonne connaissance de la SR et de ses bienfaits pour toute la famille.
  • Selon la tradition selu l’homme a le droit de prendre des décisions concernant la SR et souvent ces hommes s’opposent à la planification familiale surtout en milieu rural et dans les familles pauvres
  • Non-demande pour la ligature de trompes et la vasectomie justifierait l’absence des méthodes chirurgicales (qualifiédes prestataires qualifiés et une insuffisance de compétence)

SOURCE D'APPROVISIONNEMENT DES BENEFICIAIRES


Parmi les 15,0% de femmes en âge de procréer (15-49 ans) ayant déclaré utiliser une méthode contraceptive moderne sur l'étude EDS de 2010, on compte les sources d'approvisionnement suivantes:

Source Femmes
(15-49)%
Source Femmes
(15-49)%
Source Femmes
(15-49)%
Total
Secteur public 73,6 Secteur privé 11,4 Autre source 12,6 (100%)
Hôpital du gouvernement 12,7 Hôpital/Clinique Prive 1,8 Agent de santé communautaire 1,5
Centre de santé du gouvernement 58,3 Pharmacie 10,2 Boutique 10,7
Clinique de PF 2,4 Autre Médical Privé 0,3 Amis/parents 0,3
Clinique mobile 0,2 Autre 0,3
Autre secteur public 0,0

Source d'Approvisionnement

75%
13%
12%






Légende:
Secteur public
Secteur prive'
Autre